Notre Foi

Notre Foi

L'Église copte orthodoxe croit que la Sainte Trinité : Dieu le Père, Dieu le Fils et Dieu le Saint-Esprit sont égaux dans une unité ; et que Jésus-Christ est le seul Sauveur du monde. Moins de changements ont eu lieu dans l'Église copte que dans toute autre église que ce soit dans les aspects rituels ou doctrinaux et que la succession des patriarches coptes, des évêques, des prêtres et des diacres a été continue.

L'église copte a été fondée au nom de Jésus-Christ par saint Marc l'évangéliste dans la ville d'Alexandrie vers 43 après JC. L'église adhère au symbole de Nicée. Saint Athanase (296-373 après JC), le vingtième pape de l'Église copte a efficacement défendu la doctrine de la divinité du Christ au concile de Nicée en 325 après JC. Son affirmation de la doctrine lui a valu le titre ; "Père de l'Orthodoxie" et saint Athanase "l'Apostolique".

L'Église copte orthodoxe reconnaît les sept sacrements : le baptême, la confirmation, la sainte communion (eucharistie), la confession, le mariage, l'onction des malades et l’ordination

Depuis le milieu du 20e siècle, l'Église copte a joué un rôle important dans le mouvement œcuménique. L'Église copte est l'un des fondateurs du "Conseil œcuménique des Églises". L'Église copte est également membre du Conseil des Églises d'Afrique et du Conseil des Églises du Moyen-Orient.

La visite de la Sainte Famille

Le seul pays visité par le Christ, autre que son pays, est le pays d'Egypte. Et certainement, Dieu a un motif à le faire et un but spirituel... Il y avait d'autres pays au voisinage et dans le même continent. Mais Dieu a spécifiquement choisi l'Egypte, et en voulut un autel comme un signe et un témoignage pour le Dieu des armées. L'Evangile selon Saint Matthieu a signalé cette visite.

Ce qui arriva selon l'ordre divin, qui envoya un ange lui dire de prendre l'enfant Jésus, de fuir en Egypte et d'y rester jusqu'à ce que le Seigneur lui dise de revenir, (Mat.2 :14). Il y demeura jusqu'à la mort d'Hérode et retourna ensuite, ainsi s'accomplit ce qui avait été déclaré par la prophétie : j'ai appelé mon fils hors d'Egypte. (Mat. 2 :14). Plus encore, la visite de Dieu à l'Egypte, a été citée dans une prophétie du Livre du prophète Isaïe et dans le même chapitre qui commence par cette expression :

Oracle sur l'Egypte. Voici que l'Eternel sur un nuage léger, vient en Egypte.

(Is.19 :1)

L'Inspiration divine signale ensuite la disparition du paganisme de l'Egypte et note tout de suite après « Les faux dieux d'Egypte chancellent devant lui et le coeur de l'Egypte défaille en elle. (Is,19 :2)... ce qui arriva à la lettre. Pendant cette sainte visite, le pays où entrait le Seigneur, voyait choir ses idoles et de là, chassait la Sainte Famille qui se dirigeait vers un autre pays, d'où s'ensuivit que plusieurs endroits d'Egypte furent ainsi sanctifiés.

Le Seigneur a été accompagné en Egypte : par la Sainte Vierge Marie, et Saint Joseph le menuisier. Quel pays, sinon l'Egypte, a été visité, par la Vierge ? Cette visite que l'Ecriture a signalée. Tout comme l'histoire qui a mentionné les endroits visités par la Sainte Famille, et où ont été élevés, plus tard, des églises, que des touristes viennent visiter des extrémités de la terre. Quelle est l'Eglise qui pourrait se vanter de ce qui fait la gloire de l'Eglise d'Egypte ?

Nous disons qu'il se peut que la Vierge a eu le désir de visiter une fois de plus le pays d'Egypte, et apparut sur les dômes de l'Eglise du Zeïtoun en 1968 P.C., et dans l'Eglise de PaPadopoulo à Choubra, vingt ans après cet événement. Ou bien, Dieu a voulu que la prophétie d'Isaïe soit permanente, ou encore Il aurait voulu la retracer aux gens pour commencer à répéter son expression que nous aimons tant « Béni soit mon peuple d'Egypte » et cette autre « J'ai appelé mon fils hors de l'Egypte »

Source: L'Eglise Copte est unique dans ce qui la caractérise de toutes les Eglises du monde, par Sa Sainteté le Pape Chenouda III

Le terme "Copte"

Le terme "Copte" est équivalent au mot "Egyptien". Il est dérivé du grec "Aigyptos", qui est dérivé à son tour de l'ancien Egyptien "Ha-Ka-Ptah", c'est-à-dire, "la maison de l'esprit de Ptah", un dieu très révéré dans la mythologie Egyptienne. Dès la conquête Arabe et jusqu'à présent, ce terme fait référence aux Egyptiens Chrétiens, pour les distinguer des Musulmans natifs.

Fils des Pharaons

Les Coptes, comme successeurs des anciens Egyptiens, sont définis comme les fils modernes des Pharaons. Ils ont joué un rôle essentiel dans tout le monde Chrétien, spécialement pendant les cinq premiers siècles.

Leur formation religieuse les a aidés à accepter le Christianisme avec grand désir et à jouir de sa profondeur à travers leur vie ascétique, à travers la méditation et par étudier l'Ecriture Sainte.

Il est bien connu que les anciens Egyptiens avaient des esprits religieux par nature et par leur formation, dès les premiers temps. Herodotus déclare que "Les Egyptiens sont religieux à excès, complètement au-delà de toute autre race des hommes." Leur curiosité religieuse a été satisfaite par la foi Chrétienne qui ne met aucune limite au progrès spirituel, puisqu'elle relève les croyants vers le sein du Père, pour qu'ils jouissent de la ressemblance à Dieu, d'une vraie communion avec Lui, et de la reconnaissance des mystères divins éternels.

St. Marc le Fondateur :

Les Coptes sont fiers du fait que leur église est apostolique, dont le fondateur est St. Marc, un des soixante-dix Apôtres (Marc 10 :10), et un des quatre Evangélistes. Il est vu par la hiérarchie Copte comme le premier de leurs 117 patriarches ininterrompus, et aussi comme le premier d’un flot de martyrs Egyptiens.

Cet état apostolique n’a pas été fourni seulement sur la base de sa (l’église) fondation, mais, plutôt, par la persistance de l’église à observer la même foi reçue de l’Apôtre et de ses successeurs, les saints pères.

Le Pape actuel est le Pape Tawadros II, 118ème patriarche d'Alexandrie.

Réferences :