Notre Foi

Notre Foi

Quand l'Egypte a-t-elle été mentionnée dans l’Ancien Testament ?

L'Égypte a été mentionnée dans la Bible 587 fois, ce qui indique l'importance de l'Égypte dans la Bible.

La première fois que l’Egypte est mentionnée dans l'Ancien Testament est dans Genèse 12:10, où il est dit que « Il y eut une famine dans le pays; et Abram descendit en Égypte pour y séjourner ». L’Egypte est mentionnée à nouveau dans Genèse 13:10 : « Lot leva les yeux, et vit toute la plaine du Jourdain, qui était entièrement arrosée. Avant que l'Éternel eût détruit Sodome et Gomorrhe, c'était, jusqu'à Tsoar, comme un jardin de l'Éternel, comme le pays d'Égypte. »

L'Egypte était une terre d'abondance, décrite comme étant comme le jardin du Seigneur. L’Eternel a permis à Joseph d'être vendu aux Égyptiens par ses frères afin d'amener Israël et ses enfants en Egypte, où, pendant plus de 400 ans, l'Église de l'Ancien Testament se serait nourrie en Egypte.

Comment l’Egypte sera la source de nourriture spirituelle pour le monde ?

La vie de Joseph, fils de Jacob, est pleine de symboles dans lesquels nous pouvons clairement voir des préfigurations de la vie du Christ. Cependant, un aspect de la vie de Joseph n’est pas si évident jusqu’à prendre en considération la fuite de la Sainte Famille en Égypte. Le monde a été frappé par une grande famine à l'époque de Joseph. Cependant, avant que la famine ne commence, Joseph stocka le blé de toute l'Égypte pendant sept ans. Pendant la famine, Joseph a nourri le monde et l’a ainsi sauvé (Genèse 47: 7).

De plus, à l'époque des premiers patriarches, Abraham, Isaac et Jacob ; nous avons vu des gens faire de nombreux voyages en Égypte pour obtenir du blé à cause de la famine dans d'autres pays. Ceci a clairement établi un modèle spirituel et une prophétie que l'Egypte serait la source de nourriture spirituelle pour le monde chaque fois que la famine spirituelle frappera durement.

La nourriture spirituelle du Nouveau Testament est notre Seigneur Jésus-Christ, car il est le « Pain de vie » (Jean 6:48). Par conséquent, l'Église d'Égypte serait le présentateur du Christ, le Pain de vie, au monde lorsque la faim spirituelle survient.

Maintenant, vous pouvez connaître une raison pour laquelle Joseph était un symbole du Christ. Le Christ et Joseph sont venus en Égypte pour préparer le monde aux famines. Joseph a préparé le monde en stockant du blé pendant sept ans et le Christ a préparé une église qui nourrirait la faim spirituelle du monde grâce à ses sources spirituelles, et des enseignements apostoliques qui n'ont pas changé depuis son origine.

Quand l’Église est-elle née ?

Le jour de la Pentecôte (cinquantième jour), le Saint Esprit descendit sur les disciples comme des langues de feu, et ils ont été en mesure de parler différentes langues et de prêcher les enseignements qui leur ont été confiés par notre Seigneur Jésus-Christ.

Ce don est la promesse du Père au genre humain. Après que le Fils ait réconcilié le Père avec le genre humain en se donnant en sacrifice sur la Croix et après avoir donné à notre corps humain la capacité de vivre avec Dieu par son Ascension, Dieu le Père nous a comblé de la grâce et la bénédiction du Saint-Esprit, nous permettant ainsi de vivre selon l’Esprit de Dieu, alors que nous sommes sur terre.

A l’origine, cette journée était une fête juive, qui était l’une de leurs trois grandes fêtes : la fête des semaines, les premiers fruits de la récolte du blé, et le festival de la récolte à la fin de l’année (cf. Exode 34:22). Ce jour là, les Juifs remerciaient Dieu pour la récolte, et ils venaient du monde entier à Jérusalem pour cette fête (Actes 2:5).

Dans le Nouveau Testament, l’Eglise célèbre cette journée en commémorant la descente du Saint-Esprit sur les disciples : « Quand, tout à coup, vint du ciel un bruit tel que celui d’un violent coup de vent, qui remplit toute la maison où ils se tenaient. Ils virent apparaître des langues qu’on eût dites de feu ; elles se partageaient, et il s’en posa sur chacun d’eux. Tous furent alors remplis de l’Esprit Saint et commencèrent à parler en d’autres langues, selon que l’Esprit leur donnait de s’exprimer » (Actes 2:2-4). Dans la Didascalie (chapitre 31), il est écrit : « Après dix jours de l’Ascension, il y aura une grande fête, car en ce jour, dans la troisième heure, notre Seigneur Jésus-Christ nous a envoyé le Consolateur, et nous étions remplis de ses dons et avons parlé en de nouvelles langues ». En outre, dans les canons, il est écrit : « Ne pas travailler le jour de la Pentecôte, car le Saint-Esprit est descendu sur les croyants à travers le Christ ».