Mon patrimoine égyptien copte

Mon patrimoine égyptien copte

L'initiative « Mon patrimoine égyptien copte » du Diocèse Copte Orthodoxe de Paris et du nord de la France et de son évêque, Son Éminence Monseigneur Anba Marc, sous les auspices de Sa Sainteté le Pape Tawadros II, vise à mettre en lumière la valeur du patrimoine égyptien copte.

L’initiative a ainsi sollicité la date du 1er juin, commémorant chez les Coptes l'entrée de la Sainte Famille dans le pays des pyramides, pour l’annoncer en tant qu’une journée dédiée au patrimoine égyptien copte. Il est clair que l’entrée et le séjour de la Sainte Famille pendant plus de trois ans en Egypte, traversant ses quatre coins, est une pierre angulaire pour mettre en exergue les secrets du patrimoine égyptien copte si riche en culture et civilisation au monde entier. C’est pour cela que l’Unesco s’apprête à reconnaître la « valeur universelle » des lieux foulés par la Sainte Famille pour l’intégrer dans son patrimoine mondial.

Exposition « Secrets d’icône copte » - Entrée libre sur inscription

Du 7 au 21 novembre 2021, pour célébrer la première édition de l’initiative « Mon patrimoine égyptien copte », le Diocèse Copte Orthodoxe de Paris et du nord de la France mettra en exergue les particularités de l’iconographie copte, à l’occasion d’une exposition intitulée « Secrets d’icône copte ».

Organisée au siège du Diocèse, cette exposition présentera les œuvres de l’artiste copte Armia ELKATCHA, innovateur d’icônes coptes. Au cours de sa carrière artistique de dix-neuf ans, il a apporté sa touche artistique à soixante églises à l’intérieur et à l’extérieur de l’Égypte. Il a également peint les icônes de la première église orthodoxe au Japon et en Russie. Il a perfectionné ses études de l’iconographie sous la direction du professeur Isaac FANOUS qui fut l’un des pères de l’art néocopte au xxème siècle.

Le 6 novembre, de 17h à 19h, les journalistes sont invités à participer à un vernissage - sur invitation - pour découvrir l’exposition avec l’artiste copte et suivre la causerie de professeur Ashraf Alexandre SADEK, égyptologue et coptologue.

Les protocoles de santé et de sécurité seront strictement respectés pendant tout l’événement.

LIEU : Cathédrale Copte Orthodoxe de la Vierge Marie et l’Archange Raphaël
2 boulevard Henri Barbusse, 91210 Draveil

Armia ELKATCHA

Armia ELKATCHA, artiste copte innovateur d’icônes coptes. En 2002, il a rejoint l'Institut d'études coptes, pour perfectionner ses études de l’iconographie sous la direction du professeur Isaac FANOUS qui fut l’un des pères de l’art néocopte au xxème siècle. En 2005, une année charnière lorsqu'il a peint les icônes de l'église de l’Archange Raphaël à Maadi, au Caire, et son thème était "l'Apocalypse", pour présenter un nouveau traitement sur les arts de l'icône copte. En raison de la renommée que cette église a acquise, Armia a acquis une plus grande réputation, pour réellement commencer sa carrière professionnelle à l'intérieur et à l'extérieur de l'Égypte.

Au cours de sa carrière artistique de dix-neuf ans, Armia ELKATCHA a apporté sa touche artistique à soixante églises à l'intérieur et à l'extérieur de l'Égypte, dont « Saint Georges » à Kom Ombo à Assouan, « Diocèse de Saint Georges » à Gizeh et en France, la Cathédrale de la Vierge et de l’Archange Raphaël, siège du Diocèse Copte Orthodoxe de Paris et du nord de la France. Il a également peint les icônes de la première église orthodoxe au Japon et en Russie.

Ces jours-ci, Armia ELKATCHA travaille à la peinture des peintures murales de la nef de la cathédrale de la Nativité du Christ dans la capitale administrative du Caire, qui comprend plus de cinq mille mètres entre le dôme principal et les demi-dômes, et c'est l'un des les plus grandes fresques murales du monde. Armia a réalisé environ 60% de son exécution.

Les icônes de Armia ELKATCHA avaient atteint une telle créativité et précision qu'elles ont participé à des expositions dans la ville française de Dijon, plusieurs expositions à l'Atelier Bansard en France, et une exposition dans l'église Notre-Dame dans l'un des quartiers adjacents à la célèbre ville française de la Normandie.

Ashraf-Alexandre SADEK

Ashraf-Alexandre SADEK, Égyptologue et Coptologue, Ancien Inspecteur des Antiquités en Égypte, a enseigné aux universités de Lyon II, Poitiers, Limoges et dans diverses facultés de théologie en Europe et en Égypte. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages sur les hiéroglyphes et la religion de l’Égypte ancienne et a publié de nombreux articles sur ces questions. Depuis plus de quarante ans, il dirige la collection culturelle « Le Monde Copte » (35 volumes publiés à ce jour) et accompagne des voyages en Égypte et en Éthiopie.

Ashraf-Alexandre SADEK, Professeur à l’Université de Limoges, est né en Égypte en 1947. Il a travaillé en tant qu’Inspecteur au Service des Antiquités égyptiennes de 1970 à 1973. À ce titre, il a effectué des fouilles archéologiques et des enquêtes sur les trafics d’antiquités. Il est ensuite venu en France poursuivre de hautes études, et a obtenu en 1977 un doctorat de la Sorbonne pour des recherches en épigraphie et philologie sur les inscriptions des mines et carrières de Nubie, puis, quelques années plus tard, en 1981, un second doctorat à l’Université de Liverpool en Angleterre pour ses travaux sur la religion et les textes théologiques populaires en Egypte ancienne. En 2008, sa carrière a été couronnée par la reconnaissance, par un jury composé d’éminents égyptologues d’Europe et d’Égypte, de son travail philologique, en particulier sa nouvelle méthode d’apprentissage des hiéroglyphes et sa direction premier dictionnaire hiéroglyphes-français ; il s’est vu décerner l’Habilitation à diriger les recherches.

En tant qu’archéologue et historien copte, A.-A. SADEK s’est toujours intéressé à la civilisation chrétienne d’Égypte et du Proche-Orient. Il a fondé en 1976, avec un ami, une publication encyclopédique sur la culture copte, intitulée Le Monde Copte, dont 35 volumes ont été publiés à ce jour, et qu’il dirige depuis trente-cinq ans avec son épouse Bernadette.

Depuis 1981, A.-A. SADEK a enseigné à l’Université en France, d’abord à Lyon II, à Poitiers, puis, de 1985 à janvier 2012, à l’Université de Limoges. Il est auteur ou co-auteur de divers ouvrages et de nombreux articles portant sur l’égyptologie, la coptologie et l’archéologie biblique. Ce dernier sujet lui tient particulièrement à cœur en raison des relations entre Égypte et Terre sainte. Il continue à enseigner ces matières dans des facultés de théologie coptes en Allemagne et en Égypte. Membre actif de plusieurs sociétés et associations internationales d’égyptologie et de coptologie, A.-A. SADEK est également, depuis 1989, Expert judiciaire près les tribunaux.

Ses activités culturelles sont également très étendues : conférences, responsable d’expositions d’art, de concerts de chant liturgique et de voyages culturels en Égypte et en Éthiopie. Ses connaissances et son expérience font de lui une référence pour ce qui touche à l’Égypte ancienne et moderne et en particulier aux questions coptes, ainsi qu’à la culture arabo-musulmane, et il participe fréquemment à des émissions de radio et de télévision en France, en Suisse, aux USA, en Australie et en Égypte.